Processus électoral: l'apolitisme de la police rappelée aux troupes

«Chers policiers, si vous devenez politicien, votre place n’est pas dans la police nationale», a lancé, lundi 30 mars, le commandant de la police nationale en Province Orientale, général Joseph Alimasi au cours d’une parade à Bunia, chef-lieu du district de l’Ituri.

A l’occasion, cet officier de la police nationale a rappelé à ses hommes l’interdiction faite aux policiers d’exercer une activité politique avant, pendant et après les élections.
«Faites attention car vous n’êtes pas de politiciens et vous ne faites pas partie intégrante aux élections. Pendant la période électorale, vous serez appelés à faire votre travail de sécurisation des personnes et de leurs biens », a poursuivi le général Joseph Alimasi.
Le  commandant de la police en Province Orientale invite les policiers de cette partie du pays à rester au service de la population pour sa sécurité et non être au service des politiciens, comme le stipule l’article 183, alinéa I de la constitution :
«La Police nationale est apolitique. Elle est au service de la Nation congolaise. Nul ne peut la détourner à ses fins propres».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner