Kasaï Central : “Découpage ne signifie pas séparation", selon le chef de la police

Dans l’enceinte du commissariat provincial de la police, à Kananga, le chef de la Police nationale congolaise (PNC) de la nouvelle province, Gilbert Vumiliya, a organisé un tête-à-tête avec les policiers gradés de la province, afin d’évoquer les implications et retombées du découpage provincial.
Pour le commissaire provincial Gilbert Vumiliya, «les policiers devraient retenir que découpage ne signifie pas séparation. Ils devraient retenir le découpage comme une opportunité d’union et d’unité entre les fils et filles de la République Démocratique du Congo. »
L’éclatement du Kasaï-Occidental en Kasaï et Kasaï Central impose néanmoins l’obligation de partage du patrimoine, auquel le commissaire divisionnaire s’est dit prêt et préparé, y compris à redécouper les élements policiers de l’ancienne province. « Et cela se fera sans tenir compte de tribu, de clans, ou de la distance, car la police constitue un seul corps», a martelé le commissaire provincial de la police du Kasaï Central.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)