Nord-Kivu: les braconniers dévastent près de la moitié de la réserve des gorilles de Sarambwe


Une gorille et son petit dans un parc à l'Est de la RDC

Plus de quatre cents hectares de la réserve communautaire des gorilles de Sarambwe sont actuellement dévastés. Selon Objectif Brousse, une ONG internationale de conservation de la nature active dans le secteur, cette réserve de neuf cents hectares du Parc National des Virunga située à plus de 90 Kilomètres, au Nord de Goma, en territoire de Rutshuru, non loin de la frontière avec l’Ouganda, est sous la menace des activités humaines.

Des ressortissants ougandais, en complicité avec des hommes armés, et des Congolais pratiquent le braconnage à grande échelle dans la réserve de Sarambwe, selon Objectif Brousse.

D’autres prédateurs de cette réserve y ont implanté des champs et coupent des arbres pour le sciage des planches. Xavier Gilibert, responsable au sein d’Objectif Brousse, estime que la dévastation de la réserve de Sarambwe est inquiétante.

Xavier Gilibert a déclaré :

« L’empiètement de quasi la moitié d’une réserve où l’on trouve des gorilles de montagne, c’est vraiment quelque chose de très très grave parce que si on veut protéger les gorilles, il faut d’abord protéger l’habitat. Et là, c’est un tout petit site et qui plus est un site unique, parce que c’est le seul site du parc national des Virunga qui est frontalier avec la réserve ougandaise, la forêt impénétrable de Bwindi”.

Ce responsable de l’Objectif Brousse indique que dans la réserve de Sarambwe, on compte beaucoup de pisteurs bénévoles qui protègent cette réserve. Ces personnes suivent les traces laissées par des gorilles pour les surveiller afin qu’ils ne tombent pas sous les balles des braconniers. Xavier Gilibert a plaidé pour la reconnaissance des efforts des associations locales dans la protection de cette partie du parc. Il l’a dit en ces termes:

“  Je remercie tous ces gens qui se sont battus, seuls lorsque les ONG internationales avaient fui. Lorsqu’il y a un audit de l’Union Européenne, qui est faite sur l’argent qui est distribué dans les Virunga et qui disent qu’il faut travailler avec les populations locales, les associations locales font des choses merveilleuses, mais personne n’en parle. Nous regrettons que les ONG internationales se voient en concurrence avec ces partenaires »

Par ailleurs, dans le cadre de son programme “Ecole-Nature”, Objectif Brousse prend en charge la scolarité de deux cents trente enfants des pisteurs, gardes de parc de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et autres vulnérables dans le secteur de Sarambwe.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (43)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (22)
Linafoot (20)
Opposition (18)