Bois de l’Equateur: les exploitants forestiers disposent d’un mois pour se conformer à leurs cahiers de charges


L'exploitation du bois congolaise profite peu aux populations locales, selon des ONG

Une concertation a eu lieu mercredi 11 août, à Kinshasa, autour du Premier ministre Adolphe Muzito entre le gouverneur de l’Equateur, les exploitants forestiers de sa province, la Fec (Fédération des entreprises du Congo)  et quelques membres du gouvernement central. La rencontre devait déboucher sur un terrain d’entente à la suite de la vive polémique suscitée par la décision de Jean Claude Baende d’interdire la coupe et l’exportation du bois brut de sa juridiction.

A l’issue de cette rencontre, un délai d’un mois a été accordé aux exploitants forestiers de la province de l’Equateur pour se conformer à leurs propres cahiers de charges.

Jean Claude Baende donne ici les conclusions de la rencontre à la primature:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La Fec satisfaite

Pour rappel, la décision du gouverneur Baende d’il y a un mois interdisant la sortie des grumes de sa province a suscité la contestation du ministre national de l’Environnement.

José Endundo a estimé que la mesure du gouverneur Baende était précipitée et aurait dû être mieux étudiée.

A l’issue de la concertation autour du Premier ministre à laquelle il a pris part, le ministre de l’Environnement s’est réservé de tout commentaire.

En revanche, le délégué de la Fec présent à la rencontre, M. Kalala Mukong, a salué le compromis trouvé à la primature.

L’on se rappellera aussi que dans les rangs des exploitants forestiers eux-mêmes, la mesure de Baende avait également causé une grande frayeur.

La Siforco qui exploite le bois essentiellement dans la province de l’Equateur craignait d’envoyer déjà en congé technique une bonne partie de son personnel.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner