Wamba: une dizaine d’éléphants abattus dans la réserve de faune à Okapi en une année


Abattage illicite d'éléphants dans la reserve de faune à Okapi. Photo news.nationalgeographic.com

La société civile du territoire de Wamba à plus de 400 kms, au Nord-Est de Kisangani, dans la Province Orientale, dénonce l’abattage illicite d’éléphants par des braconniers.

Ces chasseurs utilisent des armes de guerre pour abattre ces espèces animales protégées se trouvant dans la réserve de faune à Okapi, située dans le territoire de Mambassa, en Ituri. D’après la société civile, la cité de Wamba constitue la porte d’entrée principale de ces braconniers.

En l’espace d’une année, les braconniers ont abattu une dizaine d’éléphants dans la réserve de faune à Okapi, affirment les membres de la société civile du territoire de Wamba.

Il y a deux jours, les policiers de ce territoire ont arrêté deux civils détenteurs d’une arme de guerre. Ils soupçonnés de se livrer au braconnage.

La même source affirme que leur dossier est en cours d’instruction auprès des officiers de police judiciaire avant leur acheminement au parquet de grande instance d’Isiro.

Le président de la société civile qui dénonce le braconnage d’éléphants à grande échelle, souligne que c’est depuis plus d’une année que cet abattage est de plus en plus décrié dans le territoire de Wamba.

Cependant, les auteurs de ces actes inciviques ne sont pas inquiétés, souligne la société civile de Wamba.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner