RDC: Greenpeace pour le respect du nouveau code forestier


Coupe de bois dans une forêt de la RDC (archives).

Les compagnies d’exploitation forestière ne respectent pas les engagements pris en faveur des communautés locales, notamment dans conférence de presse tenue vendredi 20 mai à Kinshasa.

Les communautés locales des territoires de Bumba, à l’Equateur et d’Inongo, dans le Bandundu ne trouvent toujours pas leur compte dans l’exploitation des ressources forestières locales.

Pour Greenpeace, c’est l’absence de contrôle des exploitants forestiers dans le chef du gouvernement congolais qui est à la base de cette situation.

Il faut donc le zonage national et le retour à la légalité selon les prescrits du nouveau code forestier.

Tout cela, à travers un minimum de contrôle sur l’exploitation forestière, comme l’a souligné René Ngongo, membre de cette ONG.

«Selon la nouvelle loi, les communautés [locales] doivent aussi avoir des concessions forestières pour leur permettre de tirer également profit de leurs forêts», a-t-il expliqué

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner