Province Orientale : des éléphants sèment la terreur dans deux villages près de Mambasa

Buffles et éléphant dans le parc des Virunga, Nord-Kivu, 2004.

Des éléphants semaient encore la terreur dimanche 11 novembre à Baboyo et Bandikongbo, deux villages à 48 Km à l’est du territoire de Mambasa, en Province Orientale. Selon des sources locales, ces animaux ont ravagé une vingtaine de champs en moins d’une semaine. Selon le chef coutumier de la chefferie de Babila Bakwanza, certains habitants ont également abandonné leurs villages.

Ces éléphants ont envahi des champs de bananier, de manioc ou encore de maïs, à proximité des villages, détruisant tout sur leur passage.

Ils ne s’en sont pas encore pris à des humains, mais déjà une dizaine de familles ont préféré fuir leurs villages, se dirigeant vers Baraha, chef lieu de la chefferie, à 3 Km de leurs habitations.

Les mêmes sources affirment que ces pachydermes auraient fui, dans la forêt voisine de la réserve de faune à Okapi, la présence de plusieurs braconniers actifs dans la région.

Dans une lettre envoyée samedi 10 novembre à l’administrateur du territoire de Mambasa, le chef coutumier de ces deux localités affirme que les autorités politico administratives prennent des mesures pour refouler ces animaux, qui empêchent les paysans de vivre normalement.

Il ya trois semaines, la société civile de Walese avait prévenu que la recrudescence du braconnage près de la réserve d’Epulu risquait d’entraîner le déplacement massif de plusieurs familles d’éléphants.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Katanga : le ministère provincial de l’Environnement tente de prévenir l’invasion des éléphants

Katanga : manifestations contre les attaques d’éléphants à Bukama

Province Orientale: le gouvernement autorise l’abattage des éléphants

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner