Katanga: plus de 200 éléphants ravagent des champs à Malemba Nkulu

Buffles et éléphant dans le parc des Virunga, Nord-Kivu, 2004.

Plus des deux cents éléphants ont dévasté, depuis quelques jours, plusieurs hectares de champs de manioc et de maïs dans certaines chefferies du territoire de Malemba Nkulu au Katanga. Le directeur provincial de l’Institut  Congolais pour la conservation  de la nature (ICCN) / Katanga, Félix Mbayo, a expliqué que ces pachydermes (une trentaine basée à Butumba et plus de deux cents éléphants provenant de Kinkondja) fuient les inondations de leurs marées.

Or, en se déplaçant, les éléphants sont bloqués par les villages qui se trouvent sur leurs chemins. C’est ainsi que les pachydermes dévastent les champs. De même, à leur retour, le couloir « écologique est bloqué ». Alors, au lieu de rentrer dans leurs marrées, ils errent ça et là. Ce qui accentue les dégâts.

« Il y a un grand village appelé Mbwe qui est en plein parc national et c’est le couloir écologique obligé des éléphants » a rappelé le directeur de l’ICCN/Katanga. Félix Mbayo a noté qu’il parle de cette situation chaque année.

La solution, selon lui, serait de délocaliser la population. Cela coûterait 100 000 $ US. Félix Mbayo dit avoir transmit les documents au gouvernement provincial à ce sujet.

Le directeur de l’ICCN/Katanga demande aussi l’implication du gouvernement central parce qu’il s’agit d’un « patrimoine national ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner