Sud-Kivu : les cultivateurs craignent d’éventuelles attaques d’hippopotames à Kimuka

Derniers hippopotames des Virunga. Suite aux guerres, les hippopotames ont presque disparu de l’est de la RD-Congo. Il y’a encore 20 ans, ces animaux constituaient la plus grande population d’hippopotames d’Afrique. Photo: Flickr bjectifbrousse

Le chef de la localité de Kimuka, à environ 15 km au sud-est de la cité de Sange, au Sud-Kivu, s’inquiète de la présence depuis une semaine d’hippopotames le long de la rivière Ruzizi. Didika Rusahura explique que ces hippopotames circulent librement dans les champs situés le long de cette rivière. Craignant une attaque de ces pachydermes, les paysans hésitent à travailler dans leurs champs.

Selon le chef Rusahura, ces animaux chargent les cultivateurs qui osent s’approcher, même en pleine journée.

Une femme qui se rendait à la source pour puiser de l’eau a échappé de peu à un de ces pachydermes.

Selon le commandant des Forces armées de la RDC (FARDC) basés à Kimuka, plus de dix hectares de champs de maïs et arachides ont été complètement détruits par ces animaux.

La population craint que cette contrée subisse la famine avec la destruction de ces cultures en pleine saison culturale A, alors qu’elle vit essentiellement des produits des champs.

Pour sa part, le chargé de protection de l’environnement d’Uvira appelle la population à adresser une plainte collective contre ces hippopotames, à l’administrateur de ce territoire, en réservant une copie au bureau de la protection de l’environnement, afin de solliciter l’intervention des autorités dans cette affaire.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sud-Kivu : des hippopotames en divagation dans 4 quartiers de la cité d’Uvira

Katanga : après les éléphants, les hippopotames ravagent des champs de maïs à Malemba Nkulu

Bandundu: un hippopotame tue 22 personnes en 2 mois à Idiofa

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner