Bunia: controverse autour des dépôts de bois scellés par la DGRPO

Coupe illégale de bois par des scieurs de bois artisanaux dans l’Ituri. 2006.

De nombreux commerçants de bois en Ituri accusent la Direction générale des recettes de la Province Orientale (DGRPO) d’avoir scellé illégalement leurs dépôts. Selon eux, des préposés du gouvernement provincial récusent des licences d’exploitation qu’ils ont obtenues en bonne et due forme auprès du gouvernement provincial précédent. La direction de la DGRPO en Ituri rejette toutes ces accusations. Elle accuse à son tour des commerçants plaignants de détenir de faux documents. 

A Bunia, c’est depuis mardi de la semaine dernière que la DGRPO, appuyée par les autorités judiciaires locales, a scellé des dépôts de bois, selon elle, non en règles depuis 2013.

David Tchabona, l’un de dépositaires, affirme pourtant  disposer de licences que le gouvernement provincial sortant lui a octroyées en 2013 mais que l’actuelle administration provinciale refuse de reconnaitre:

«J’ai tous les documents, qui nous ont été livrés à l’époque par le gouverneur Autsaï moyennant 1000 dollars américains.  Les agents de la DGRPO les contestent et nous demandent d’acheter d’autres ! L’actuelle licence aussi qu’octroie le gouverneur Bamanisa en 2014 moyennant 550 dollars, nous l’avons déjà achetée.» 

Léon Apuma Asumani, directeur de la DGRPO en Ituri, accuse à son tour les commerçants propriétaires des dépôts frappés de détenir des documents non valables :

«Ils disent qu’ils ont des documents. Ça fait une semaine que je les réclame, mais personne n’est en mesure de m’amener les originaux. Ils amènent seulement des photocopies

La DGRPO n’exclut pas la possibilité de vendre les bois se trouvant dans les dépôts scellés et «récupérer l’argent dû à l’Etat», une fois expiré le délai légal de 8 jours accordé aux dépositaires frappés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner