Ituri : des hippopotames dévastent 2 hectares de champs de riz à Rogale

Des hippopotames dans le parc des Virunga, Nord Kivu, 2004.

Des hippopotames ont ravagé, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, environ deux hectares de champs de riz au groupement Rogale, en collectivité de Zaki, à environ 300 kilomètres au nord  de Bunia (Province Orientale). Selon la société civile qui a livré cette information samedi 29 novembre, ces mammifères sortent de la rivière Atima et dévastent fréquemment les cultures.

Les habitants du groupement de Rogale demandent aux  autorités de prendre les dispositions nécessaires pour pallier à cette situation.

« La population souhaite que des mesures soient prises pour l’élimination de ces animaux afin qu’on vive en paix », a affirmé Jean Pierre Avoca, un leader du milieu.

Selon  l’Inspecteur de l’Agriculture et élevage en Ituri, Lokandi Voda Tabayi, les investigations sur l’ampleur de dégâts causés par des hippopotames au groupement Rogale devont être menées avant de prendre une décision définitive.

« On ne tire pas directement sur les animaux tels que les hippopotames, ce sont les animaux protégés. Et pour ce cas, le service de l’agriculture évalue d’abord l’étendue de champs et les cultures dévastées en quantité et en espèces. Et après, nous faisons rapport à l’autorité compétente qui va requérir le service de l’environnement qui  a dans ses attributions le refoulement, pourra saisir le service de l’environnement qui  a dans ses attributions la compétence de procéder au refoulement », a-t-il expliqué.

C’est pour la troisième fois durant cette année que les paysans du groupement Rogale plaident pour le refoulement de ces animaux, mais leurs plaintes n’ont pas encore trouvé d’échos favorables.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner