Un coup de force déjoué à la prison de Kananga

Cinq détenus de la prison de Kananga, dont trois militaires, un policier et un civil se trouvent, depuis vendredi 2 juillet, en cellule à titre disciplinaire.

Selon le gardien de cette maison carcérale, ces 5 détenus ont été identifiés parmi les auteurs de coup de force déjoué dans la nuit du 30 juin au 01 juillet 2010.

Ces prisonniers, indique un rapport de cette institution parvenu à la Monusco/Kananga, s’attendaient à bénéficier de la libération conditionnelle à l’issue du discours prononcé par le Président de la République le 30 juin.

Déçus, ils ont alors projeté de ravir une arme aux policiers de garde afin de s’évader.

Ce plan a été cependant dénoncé par l’un d’eux. Toutefois le gardien de cette prison les a invités au calme en attendant la décision du ministère de la Justice.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner