Affaire Firmin Yangambi : la Cour suprême confirme les 20 ans de prison

La Cour Suprême de Justice a confirmé mercredi 24 juillet la condamnation de Me Firmin Yangambi à 20 ans de servitude pénale. L’avocat à la Cour pénale internationale et président de l’ONG des droits de l’homme «Paix sur terre» épuise ainsi toutes les voies de recours dont il disposait. En cassation, la Cour suprême l’a reconnu coupable de tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel et de détention illégale d’armes de guerre.

L’arrêt a été rendu en catimini, selon l’avocat conseil du prisonnier détenu à la prison centrale de Makala. Aucune affaire en justice ne peut être prononcée à l’insu des parties, s’est-il indigné, dénonçant un «arrêt flou et inique».

La Cour a donc cassé le pourvoi en cassation de Firmin Yangambi sans en donner une seule explication. Sur ses vingt années de prison, l’avocat à la CPI a déjà purgé quatre. Il lui en reste donc seize. Me Yangambi est détenu depuis septembre 2009, après son arrestation à Kisangani, en Province Orientale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner