RDC: l’Asadho condamne les violences post-électorales

Dans une déclaration rendue publique, samedi 10 décembre, à l’occasion de la célébration du 63e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’Asadho condamne les violences enregistrées depuis la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle.

L’ONG demande aux partis politiques de privilégier les recours légaux et le dialogue pour régler les contentieux électoraux.

Elle invite la police à mettre fin aux arrestations et détentions arbitraires des manifestants pacifiques et de libérer tous les manifestants arrêtés et détenus arbitrairement depuis le 26 novembre, date de la fin de la campagne électorale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner