Kinshasa : le gouvernement s’insurge contre la vente des terres par les autorités coutumières

L’Etat est le seul propriétaire de la terre en RDC, toute autre personne n’en a qu’un droit de jouissance. Le ministre des affaires foncières, Robert Mbwinga, l’a déclaré samedi 20 juillet à Kinshasa à la clôture de l’atelier de trois jours sur l’optimisation de la gouvernance foncière et des ressources naturelles. Il a affirmé que les chefs coutumiers sont les gardiens de la terre sur lesquelles leurs communautés exercent des activités. Ce qui ne leur permet pas de vendre ces espaces-là, comme c’est le cas aujourd’hui, s’est-il indigné.

Selon le ministre des affaires foncières, le droit de propriété de la terre est reconnu à l’Etat seul par la législation en vigueur :

« C’est la loi Bakajika en 66, c’est la loi foncière en 73, et c’est la constitution de la République. Et les communautés locales, les peuples autochtones qui ont le droit de jouissance parce que c’est cela que l’Etat accorde ».

Robert Mbwinga a cependant annoncé que le gouvernement compte intégrer les autorités coutumières dans le processus d’attribution de la terre.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner