Katanga: les feux de brousse consument une trentaine de maisons à Kongolo

Feux de brousse

Les feux de brousse ont consumé, le week end du 21 au 22 juillet, plusieurs dizaines de maisons d’habitations et des produits des champs dans les chefferies Baluba et Bena Nyembo dans le territoire de Kongolo au Katanga. La société civile locale a demandé aux autorités de s’impliquer en débloquant des moyens nécessaires pour arrêter ce phénomène.

Les feux de brousse sont devenus récurrents, ces dernières semaines, dans le territoire de Kongolo. Une vingtaine de maisons et plusieurs greniers de maïs sont partis en fumée dans la localité Kibele, située à 90 km dans la chefferie Baluba. Le drame est survenu, dimanche vers 14 heures locales, au moment où les villageois étaient encore aux champs.

Dans la chefferie Bena Nyembo, le feu s’est déclaré au village Mungomba à 45 km de Kongolo-centre. Ici, une quinzaine de maisons ont été incendiées, selon des sources locales.

Devant l’ampleur de ce phénomène, un membre de la société civile de Kongolo, Emmanuel Pungu, a insisté sur la nécessité de sensibiliser les paysans:

«La population est déjà habituée à mettre le feux aux brousses parce que, pour elle, c’est une source de revenu. Il faudrait une sensibilisation. Il faudrait que l’autorité s’implique pour que [cette population] sache que c’est mauvais de brûler la brousse, de détruire la nature. Mais quand il n’y a pas une sensibilisation, la population continuera toujours à avoir de tels malheurs.»

Certains feux de brousse sont allumés par des paysans tout autour  de leurs champs pour les protéger contre un éventuel incendie. Malheureusement, dans la plupart des cas, ces feux finissent par déborder.

D’autres feux de brousse sont le fait de certains habitants de Kongolo, qui y recourent pour attraper du gibier. Le drame peut aussi être causé par des pyromanes, selon des témoins.

L’administrateur de territoire ad intérim a, pour sa part, indiqué avoir écrit aux chefs de secteurs, de chefferies et de localités pour qu’ils sensibilisent leurs administrés respectifs. Apparemment, sa lettre ne semble pas avoir produit d’effets, les feux de brousse continuant de plus belle, a fait remarquer la société civile locale.

A la même période de saison sèche en 2010, des feux de brousse avaient fait une dizaine de morts et trois mille sans-abris. A l’époque, le gouvernement congolais avait même dépêché son ministre des Affaires sociales avec de l’assistance pour les sinistrés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (62)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)