Nicolas Sarkozy aux parlementaires congolais : « La France sera aux côtés de la RDC »

Nicolas Sarkozy, chef d'Etat français *

Nicolas Sarkozy, chef d'Etat français *

Le président français, Nicolas Sarkozy vient de clôturer son séjour éclair ce jeudi à Kinshasa. Peu avant de s’envoler pour Brazzaville, Nicolas Sarkozy a fait un discours académique devant les parlementaires au Palais du peuple. Radiookapi.net revient sur les grands axes de ce discours.

Démocratie, sécurité et coopération régionale, économie, francophonie, tout était au menu de cette séance académique. Le président français a reprécisé ses propositions du partage en commun des richesses congolaises avec les pays voisins.
D’abord, il salue la jeune démocratie congolaise, le processus de la décentralisation à travers les parlements provinciaux. Mais cette démocratie ne doit pas se résumer aux élections. « Pour nous qui sommes les élus du peuple, c’est le devoir de rendre des comptes à ceux qui nous ont élus. Ils nous ont donné une obligation de résultats », soutient-il. rnSur le plan de la sécurité régionale, Sarkozy se félicite du courage du président congolais qui a invité le Rwanda à mener des opérations militaires en la RDC pour traquer les FDLR. Cependant, l’hôte de Joseph Kabila veut y voir des prémices d’une véritable refondation de toute la région. Il plaide pour une coopération structurée.
Pourquoi ne pas donner un nouvel élan à ce qui existe déjà ? , s’interroge-t-il.
L’accent est mis sur des projets qui fédèrent telle que la Communauté économique des pays de Grands-Lacs, CEPGL, où l’on peut retrouver des offres des perspectives prometteuses entre la RDC, le Burundi, le Rwanda et d’autres pays voisins comme le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda en travaillant ensemble pour structurer les filières agricoles et commerciales. Il insiste que la souveraineté de la RDC reste inaliénable.
La France s’engage aussi à aider et à effacer le fardeau de la dette congolaise. Néanmoins, précise-t-il, la RDC doit, à son tour, répondre aux exigences du FMI qui n’expriment rien d’autre qu’une gestion saine.
Enfin, un accord de protection des investissements a été conclu entre les deux pays.
Sur le plan de la francophonie, le locataire de l’Elysée souhaite voir la RDC organiser le sommet de la Francophonie en 2012. Aussi, annonce-t-il q’une enveloppe de 5 millions d’euros sera dégagée pour développer le réseau des 16 Alliances françaises sur l’ensemble du territoire congolais.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (43)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (22)
Linafoot (20)
Opposition (18)