RDC: la Monusco renforce la sécurité en période des festivités de fin d’année

Un hélicoptère de la Monuc (archives)Un hélicoptère de la Monuc (archives)

Un hélicoptère de la Monuc (archives)

La question sécuritaire de la RDC pendant la période des fêtes de fin d’année  a été évoquée, lors de la conférence de presse de la Monusco, tenue mercredi 22 décembre à son siège à Kinshasa. Le porte-parole militaire de cette mission, le lieutenant colonel Gaye  a annoncé que les dispositions ont été prises pour barrer la route aux éléments de l’Armée de résistance du seigneur (LRA), dans la Province Orientale et aux Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) dans le Nord-Kivu. Des patrouilles de longue portée seront également organisées dans la partie Ouest du pays, notamment à l’Equateur, a-t-il ajouté.

Au cours de cette conférence de presse, le lieutenant colonel Gaye aussi a fait savoir que la situation sécuritaire était relativement calme  dans le pays, en dépit de la tension dans le Nord-Kivu où sont enregistrés, ces derniers temps, des accrochages entre les FARDC et les éléments des FDLR.

Il a déclaré notamment :

« La Monusco est en train de lancer une opération appelée “Usalama wa Huma” pour protéger les populations de Luvungi et neutraliser les bandes des FDLR qui sillonnent dans la région »

Le lieutenant colonel Gaye a également annoncé le lancement, dans les prochains jours, d’une autre opération de grande envergure qui prendra en compte la zone de Ntoto et de Kenge, contre la dynamique des FDLR qui se développe.

Des patrouilles maritimes dans l’Est de la RDC font également partie du mandat de la Monusco, celui de la protection des civils, a encore indiqué le porte-parole militaire.

A l’Ouest du pays, les zones les plus vulnérables à l’Equateur sont le fleuve Congo et la rivière Ubangi. Cette zone, a reconnu la même source, est le ventre mou du dispositif de la Monusco « parce que toutes les attaques des rebelles Enyele passaient par les voies d’eau »

« Nous avons un peu remodelé notre dispositif en mettant un accent particulier sur les patrouilles navales conjointes avec les FARDC sur le fleuve Congo et sur la rivière Ubangi », a ajouté le porte-parole militaire de la Monusco.

Par ailleurs, l’opération “Ituri Umbrella” n’est pas encore terminée, a reconnu le Lieutenant colonel Gaye, avant d’annoncer le lancement de la deuxième phase de cette opération dimanche 19 décembre.

Cette opération, a-t-il indiqué, va se poursuivre durant au moins quarante cinq jours, c’est-à-dire jusqu’à la mi-janvier 2011.
Ce qui permettra de coiffer toute la période sensible des festivités de Noël, a conclu le lieutenant colonel Gaye.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner