Mambassa: la société civile accuse des miliciens de Morgan d’avoir tué 200 éléphants

Un éléphant victime de braconnage au parc national des Virunga (Nord-Kivu/RDC). Ph. ICCN

La société civile de Mambasa, à 168 kilomètres au Sud de Bunia dans l’Ituri (Province Orientale) a accusé lundi 30 juillet les Maï-Maï du chef milicien Morgan d’exterminer les éléphants dans la réserve de faune à okapi.

Des sources proches de cette organisation indiquent que ces miliciens ont abattu deux cents pachydermes en l’espace de deux semaines. Le président de la société civile de Mambassa, Martin Mangala, précise que ce braconnage d’éléphants s’opère dans les villages de Bandisende, Mamopi, Salate, Badengaido, Nduye et autres.

« Deux cents éléphants en deux semaines est un véritable danger pour les éléphants», se plaint Martin Mangala, accusant ainsi certains chefs locaux de complicité.

Il accuse également les hommes de Morgan d’exploiter illégalement l’or dans les chefferies de Walese Karo, Bandaka et  Bombo.

Cette information est confirmée par les responsables de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Les partenaires de l’ICCN, de leur côté, déplorent que ce patrimoine mondial est devenu le lieu d’exploitation des matières précieuses, du braconnage et de coupe de bois.

La réserve d’Epulu est gagnée par l’insécurité, affirment des sources locales.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner