Les habitants de Bandundu-ville et Kikwit s’inquiètent de la suspension prolongée de leurs maires

Plus de quatre mois après la suspension des maires de Kikwit et de Bandundu-ville, les habitants de ces villes de la province du Bandundu s’interrogent sur le sort de ces autorités. Ils s’inquiètent du fait que les personnes qui assument l’intérim ne pourront pas prendre « de grandes décisions ».

Selon le règlement de l’administration publique, ces maires devaient être fixés sur le sort au bout de trois mois de suspension. Le directeur ad intérim de province, Michel Kambamba a affirmé qu’au niveau de la province, le dossier a déjà été clôturé. Il a été transmis au ministère de l’intérieur.

Les deux maires avaient été suspendus pour mauvaise gestion et manque de respect de la hiérarchie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner