Bukavu : tribune d’expression citoyenne à l’occasion de la journée internationale de la femme

Conformément à la directive du ministre du Genre, famille et enfant, les autorités du Sud-Kivu n’ont pas organisé de défilé officiel pour la journée du 8 mars. Les associations de femme du Sud-Kivu ont organisé une tribune d’expression expression où elles ont estimé que les festivités de la journée internationale de la femme ne servaient à rien dans une région transformée en berceau de l’insécurité et des violences sexuelles faites aux femmes par les groupes armés.

« Nous nous sommes dit que la journée du 8 mars doit nous servir de journée de réflexion où la femme doit faire valoir ses capacités et ses réalisations », a affirmé la présidente du bureau de coordination de la Société civile du Sud-Kivu, Elodie Ntamuzinda.

« Pendant que nous fêtons, elles [les femmes] sont en train de périr, de mourir, d’être violées, d’être tuées par des guerres à répétition que nous connaissons dans notre province » a-t-elle expliqué.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner