Grogne des commerçants à Kabinda

Les ménagères de la cité de Kabinda n’ont pas pu s’approvisionner, le mercredi 25 janvier, les commerces étant restés fermés. Par cette action, les opérateurs économiques manifestaient leur mécontentement face aux tracasseries du chef de cité.

Selon ces commerçants, l’autorité locale exige 35.000 Francs congolais (3.7 USD) au lieu de 15.000 pour un stand au marché, « des fonds que les vendeuses ne peuvent réunir d’un coup à partir de leurs commerces ». Et pourtant, selon eux, le marché avait été construit l’année dernière par le Fonds social de la République démocratique du Congo (FSRDC) pour mettre les marchands à l’abri des intempéries.

Contacté par Radio Okapi, le chef de cité n’a donné aucune réaction. Le commissaire de district intérimaire, lui, a promis de rencontrer les opérateurs économiques pour décanter cette situation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (152)
Ebola (132)
Djugu (55)
FARDC (49)
FCC (49)
Léopards (46)
Beni (36)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (26)
Lamuka (23)
AFDC-A (23)
Caf (21)
CACH (20)
Monusco (20)