Lubumbashi : Liberté provisoire pour un magistrat accusé d’offense au chef de l’Etat sur facebook

Le substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Lubumbashi, le magistrat Costa Tshangala, a bénéficié jeudi 8 mars d’une liberté provisoire sous caution. Arrêté le 28 février dernier pour « outrage au chef de l’État sur facebook », l’incriminé continue à nier. Pour son avocat, cette libération provisoire n’est qu’une application de la loi par le magistrat instructeur du dossier.

Alors que les enquêtes se poursuivent dans cette affaire, Me Modeste Mulumba, avocat du juge incriminé, indique que son client attend toujours d’être confronté à ses accusateurs afin de prouver son innocence.

Il explique que le juge Tshangala continue de prester en tant que magistrat « parce qu’il n’est pas sous le coup de poursuites disciplinaires ».

« Ce sont des poursuites pénales qui n’ont rien à faire avec sa carrière, elles ne peuvent avoir de l’influence que si elles sont établies », a-t-il conclu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (172)
Ebola (68)
FARDC (58)
Beni (31)
Unpc (30)
FCC (26)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Ituri (24)
Sécurité (24)
Kinshasa (23)
ADF (22)
JED (22)
Djugu (22)
Corruption (21)