Lubumbashi : une ONG accuse des militaires d’extorsion

La Ligue nationale paysanne des droits de l’homme (Linapedho) accuse des militaires congolais d’extorquer l’argent et des biens aux habitants du quartier Kasungami dans la commune Annexe à Lubumbashi. Selon cet ONG, ces soldats ont été déployés depuis la fin du mois de juin dans la concession d’une paroisse catholique pour sécuriser le secteur contre les attaques des miliciens Bakata Katanga.

« Le dimanche 28 juillet 2013 à 10h30, des éléments des FARDC se sont bagarrés avec un garçon qui allait à un deuil à Kasungani. Ils ont voulu lui ravir l’argent qu’il avait dans son sac. Le monsieur a refusé et ils ont fini par se bagarrer. Le 3 août 2013 à 18h45, ils ont extorqué 4 500 francs (5 dollars américains) et ils ont ravi un appareil cellulaire à une femme qui venait du marché », relate un responsable de la Linapedho.

La même source accuse les mêmes militaires d’exiger à chaque motocycliste le paiement de 500 francs congolais (0,5 dollars américains) pendant la journée et 1 000 francs congolais (1 dollar américain) la nuit.

Interrogés par Radio Okapi, les responsables militaires du secteur affirment être au courant de cette situation, assurant que le commandant de cette unité des FARDC a été interpellé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner