Katanga : Kyungu déplore l’absence d’encadrement des ex-miliciens démobilisés

Le président de l’assemblée provinciale du Katanga, Kyungu wa Kumwanza, estime que l’absence d’encadrement des anciens militaires démobilisés facilite l’instabilité dans la province. Il reproche à la Monusco de ne pas avoir assuré l’encadrement des miliciens qui ont accepté de déposer les armes après sa tournée dans la partie Nord de sa province.

« J’ai dit aux responsables de la Monusco que je regrette beaucoup : l’action n’a pas suivi. Une chose est de regrouper ceux qui laissent tomber ce qu’ils faisaient. Mais une autre est de les encadrer. Et l’encadrement n’a pas suivi. Et c’est ça que nous commençons à subir à l’heure actuelle », explique le président de l’assemblée provinciale du Katanga.

Il soutient que le nombre de déplacés fuyant l’insécurité dans leurs localités allait croître « si on ne fait attention » à l’encadrement des ex-miliciens.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner