Katanga: les voyageurs se plaignent des tracasseries administratives sur les routes du Haut-Lomami

Sur différentes routes du district du Haut-Lomami, les usagers sont obligés de débourser plus de 10 000 francs congolais (environ 11 dollars américains) pour atteindre leurs destinations, ont témoigné quelques voyageurs lundi 24 mars à Tumba, une localité située à 4 km de Kamina. La Fédération des entreprises du Congo (Fec) demande la suppression de ces barrières. Ce que refusent les autorités territoriales, arguant que les barrières servent à percevoir les différentes taxes de la province.

Le président de la société civile dit être informé de la situation. Toute fois, il souhaite se prononcer après voir discuté sur la sujet avec le commissaire de district.

Le commissaire de district assistant en charge de l’économie finances et développement, Wilfrid Mukanjila, reconnait l’existence de barrières à quelques endroits. Pour lui, ces sites sont des postes de contrôle initiés par son service.

Il cite le cas du poste de Ntumba et de Mazele, où les agents perçoivent quelques taxes. Il s’agit, d’après lui, des taxes de l’agriculture, pêche et élevage ainsi que le permis de stockage des poissons.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner