Katanga: l’assemblée provinciale demande l’arrestation du chef milicien Gédéon

La situation sécuritaire du Katanga a occupé une place importante dans les activités de la session ordinaire de mars de l’assemblée provinciale du Katanga, qui s’est clôturée dimanche 29 juin. A cette occasion, le président de cette assemblée, Kyungu wa Kumwanza, s’est dit désemparé face à la recrudescence de l’insécurité au Katanga, appelant à l’arrestation du seigneur de guerre Kyungu Mutanga, alias Gédéon.

«Je sollicite l’implication de toutes les institutions de la République ainsi que de la Monusco pour traquer ce criminel. Il faut absolument saisir la Cour pénale internationale afin de juger ce malfrat Mutanga, qui s’appelle ‘Kyungu’», a déclaré Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Les mouvements Maï-Maï du groupe de Gédéon et les Bakata Katanga sont accusés d’entretenir l’insécurité dans le Nord de la province du Katanga, particulièrement dans les territoires de Mitwaba et Pweto.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner