Affaire Tungulu: l’ANR libère une activiste des droits l’homme interpellée mercredi

L’Agence nationale de renseignement (ANR) a libéré, lundi 4 octobre tard dans la soirée, Mme Madeleine Mangabu, activiste des droits de l’homme détenue avec Me Nicole Mwaka depuis mercredi 29 septembre consécutivement à l’affaire du jet de pierres sur le cortège du président Kabila à Kinshasa.

Selon l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et  Toges noires, deux organisations de défense des droits de l’homme, l’ANR a interdit à Mme Mangabu de faire de déclarations à la presse.

Ses téléphones cellulaires ont été ravis, selon les mêmes sources.

Me Nicole Mwaka, sa codétenue, reste toujours en détention, selon Toges noires.

Les deux activistes des droits de l’homme se trouvaient, mercredi 29 septembre, près du lieu où feu Armand Tungulu avait jeté des cailloux sur le cortège de Joseph Kabila.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner