Kinshasa : la police de circulation routière réduit ses effectifs de plus de trois quart

La police de circulation routière a réduit de plus de trois quart ses effectifs à Kinshasa, passant de plus de 2 000 à seulement 500 policiers pour toute la capitale congolaise. Cette opération entre dans le cadre de la restructuration des unités de la police, deux semaines après la promulgation par le chef de l’Etat de la loi sur le statut du personnel de carrière de la police.

Pour le commissaire général de la police, le général Bisengimana, ce n’est pas le nombre de policiers le plus important qui compte mais la formation et les équipements dont ils disposent pour correctement sécuriser la population et les usagers de la route.

Cette décision vise à lutter contre les tracasseries policières déplorées sur les artères de la capitale, a-t-il expliqué, ajoutant que la Police de circulation routière ne répondait à aucun organigramme d’unité de la police.

«Cette unité doit avoir au moins 500 personnes au niveau de Kinshasa, donc, un bataillon organique. Nous avons estimé qu’il faut nous conformer à la loi organique qui nous impose de réorganiser les unités de la police, les restructurer, les former ou les recycler», a-t-il expliqué.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner