Walikale : 15 morts et 50 portés disparus lors des affrontements entre un groupe d’autodéfense et des FDLR

Les affrontements du 10 au 14 mars derniers entre des Jeunes du groupe d’Autodéfense Guides et des rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Congo (FDLR) ont fait au moins 15 morts et 50 portés disparus à Ntoto, dans le territoire de Walikale, au Nord-Kivu, selon un nouveau bilan de a société civile samedi 24 mars. Trente-six femmes auraient aussi été violées lors de ces combats.

50 autres personnes, qui avaient été emmenées de force dans la forêt par les FDLR comme des porteurs de butins, ne sont toujours pas reparues.

Papy Munganga Ndakala, membre de la coordination de la Société civile de Walikale, ajoute que plus de 3500 ménages se sont déplacés depuis que les affrontements ont commencé au mois d’octobre 2011.

« Nous recommandons d’abord que, sur le plan sécuritaire, il y ait un déploiement des militaires FARDC pour sécuriser cette population, et nous demandons aussi la prise en charge de ces victimes », a-t-il déclaré.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner