Nord-Kivu : la Croix rouge appelle les autorités à empêcher vengeances et représailles

Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a appelé les autorités congolaises à empêcher les cas de vengeances et représailles après le revers infligé par les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du M23 au Nord-Kivu. Dans un communiqué publié vendredi 1er novembre, le CICR invite les autorités congolaises à prendre les mesures qui s’imposent pour protéger les combattants qui ont été capturés ou se sont rendus, ou toute autre personne arrêtée aux cours de ces combats.

Pour le porte-parole du CICR en RDC, Annick Bouvier, ces prisonniers doivent être traités humainement, leur vie et leur sécurité doivent être respectées.

«Dans de telles situations, il y a toujours un risque que des éléments incontrôlés de la population, des forces armées ou des groupes armés commettent des actes de vengeance ou de représailles. Le comité international de la Croix rouge appelle les autorités à tout mettre en œuvre pour justement empêcher de tels actes», a-t-elle déclaré.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner