Le Gouvernement appelé à traquer les groupes armés à Lubero et Walikale

Le Cercle pour la défense des droits de l’homme, la paix et l’environnement (Ceddhope) appelle le gouvernement congolais à neutraliser les groupes armés actifs à Lubero et Walikale. Selon cette organisation, l’activisme des groupes armés impose ces derniers temps «d’effroyables douleurs aux populations civiles» dans plusieurs villages de ces deux territoires du Nord-Kivu.

Selon l’administrateur du territoire de Walikale, plusieurs biens ont été pillés dans la nuit du 30 juin dernier dans le village Centika sur la route Mobi-Umate dans le groupement Utunda. Les sources locales attribuent ce pillage aux Maï-Maï de Nduma defense of Congo de Cheka (NDC). Deux semaines auparavant, ces derniers avaient pillé le village de Kitowa au sud de Lubero et incendié vingt habitations.

Au début juin, la société civile locale avait rapporté plusieurs cas de pillage à Oninga, Mandele, Makutano, Nuna, Mbekeyano et Rama dans le groupement Usala (Walikale) et dans les localités de Ngumba, Munzogha et Upyenge dans le groupement Luenge (Lubero). Ces actes entraînent le déplacement massif de milliers des personnes, selon des sources locales.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner