Nord-Kivu: regain d'insécurité attribuée aux Raïa Mutomboki à Ufamandu 1er

Le député Jean-Bosco Sebishimbo a dénoncé lundi 23 mars la reprise d’activisme des miliciens du groupe Raïa Mutomboki depuis une semaine dans le groupement Ufamandu 1er dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu. Selon lui, ces miliciens tuent des civils et abattent leurs vaches.

Jean-Bosco Sebishimbo témoigne avoir vu, lors de son recent séjour à Masisa, «des gens qui ont été tués dans la partie Kazinga, Bihasha et un peu partout à Gungu. Dans Ufamandu 1er, il y a l’activisme des Raïa Mutomboki, qui commence à inquiéter encore.»

Une partie de Gungu est restée sans défense, après le retrait des forces armées pour d’autres missions ailleurs, a-t-il estimé, appelant les autorités à renforcer les effectifs de la police et à déployer l’armée pour sécuriser les populations civiles désormais à la merci de ces combattants Raïa Mutomboki.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner