Province Orientale : le viol est-il utilisé par certains parents pour soutirer l’argent à d’autres

Certains parents de la localité de Banalia au nord de Kisangani envoient des filles mineures se faire violer pour ensuite exiger de l’argent aux coupables.

Cette pratique a été dénoncée lors d’une  sensibilisation sur la lutte contre les violences sexuelles organisée par la Monusco/Kisangani  en collaboration avec le parquet de grande instance de Kisangani et l’ONG « SOS pour enfant et population ».

Comment mettre fin à cette pratique ?

Emmanuel  Djondjo, coordonnateur de l’ONG « SOS pour enfant et population », répond aux  questions  de Jody Nkashama.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner