Isangi: des cadavres enterrés dans les parcelles faute de cimetière

Le chargé de planification stratégique du comité local de développement d’Isangi, Perez Balengelaka, a déclaré le lundi 2 septembre que cette cité ne disposait plus de cimetières. Il a accusé le service des affaires foncières d’avoir loti les trois sites où étaient enterrés les morts. Les habitants de la cité affirment enterrer les cadavres dans les parcelles d’habitation.

Pour sa part, le chef deu service de cadastre incriminé a déclaré que son service prospecte déjà un nouveau site où sera érigé un nouveau cimetière.

Entre temps, Perez Balengelaka  craint que le lotissement des anciens cimetières qui étaient encore utilisés il y a encore deux ans, ne cause des épidémies.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner