Uvira: trop de tracasseries routières, selon les ONG

Les acteurs humanitaires et de développement ont dénoncé, vendredi 27 août, les tracasseries des hommes en armes et des agents de sécurité sur leurs ouvriers travaillant sur les chemins menant vers Bijombo, dans les hauteurs d’Uvira au Sud Kivu. 

 

Ces acteurs ont fait cette dénonciation au cours d’un forum avec  une commission des députés provinciaux chargée de la défense et sécurité à Uvira.

 Selon le «Groupe Milima», une des ONG qui interviennent dans la construction des écoles et centres de santé dans la région, leurs ouvriers doivent passer sept barrières entre Uvira et les hauts plateaux de Bijombo.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner