Sud-Kivu : de multiples barrières érigées par des groupes armés depuis une semaine à Uvira

Le porte-parole de la Société civile dans le Haut plateau d’Uvira, Joel Muterekwa, a dénoncé vendredi 27 décembre la multiplicité des barrières érigées depuis une semaine par des groupes armés étrangers et locaux dans cette région, à plus de 60 kilomètres à l’ouest de la cité de Sange, au Sud-Kivu.

Les passants sont sommés de payer entre 500 et 600 FC (entre 50 et 60 centimes de dollars américains) de droit de passage à chaque barrière.

Les sources militaires à Uvira affirment tout ignorer de cette situation. Elles promettent de s’informer pour mettre fin à ces anomalies.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner