La Prospérité: vers une petite transition de 12 mois. UDPS: un nouveau calendrier proposé à la Ceni!

Revue de presse du lundi 4 avril

La Prospérité commence par cette interrogation : Y aura-t-il élections dans le délai constitutionnel ? Et de répondre que la question fait l’objet de grands débats dans plusieurs milieux et ce, en dépit de la ferme détermination du Pasteur Daniel Ngoy Mulunda, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). 

Ce dernier avait annoncé la semaine dernière, à la clôture de l’atelier sur la planification des activités de la Ceni, à Lubumbashi, au Katanga, qu’il publierait  le nouveau calendrier électoral, cette semaine. Seulement, poursuit la Prospérité, beaucoup d’analystes et leaders politiques sont encore sceptiques. Ils affirment, haut et fort, que cette promesse est chimérique et que, par ailleurs, si les élections sont organisées comme l’entrevoit la CENI, nul doute qu’elles seront bâclées et déboucheront sur des contestations de tout genre.

C’est aussi l’avis de François-Xavier Beltchika de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, aile de Righini, cité par le journal,  qui propose au pasteur Daniel Mulunda un calendrier électoral révisé. A-t-il raison de le faire avant ou fallait-il attendre la sortie de celui de la Ceni, pour faire des propositions ?  S’interroge le journal.

Cependant,  conclut-il, les esprits avisés, unanimes, soutiennent que pour avoir des élections apaisées, un consensus doit se dégager entre la classe politique pour que soit organisée une petite transition ne dépassant pas 12 mois.

La Référence Plus: Vital Kamerhe  expose sa vision d’un Congo à la Brésilienne

La Référence Plus s’attarde sur la déclaration de Vital Kamerhe, à l’occasion de la clôture du mois de la femme organisée par l’UNC à Kinshasa.

Selon le journal, Vital Kamerhe part d’un constat d’échec et de l’incompétence du pouvoir en place de  gouverner le pays. « Avec les énormes potentialités dont dispose les pays, notamment ses réserves forestières et énergétiques, des produits miniers et sa superficie de terre arable, la RDC est une  parfaite réplique du Brésil », déclare Kamerhe cité par La Référence Plus.

Le président national de l’UNC pense que la RDC peut hâter son redressement en peu de temps comme le Brésil l’a fait sous le président Lula.

Dans un autre registre, Vital Kamerhe rejette l’idée d’un découplage de l’élection présidentielle des législatives, avant d’exhorter les femmes de son parti à œuvrer pour la méritocratie dans la conquête des postes à tous les niveaux.

Africa News: Kimbuta offre Kinshasa à Kabila

Le tri-hebdomadaire part de la marche organisée samedi dernier à Kinshasa à l’occasion du 9e anniversaire du PPRD et qui a drainé, selon le journal, beaucoup de membres et partisans de ce parti.

Dans le camp présidentiel, révèle le tabloïd, on estime que l’Interfédéral PPRD Kinshasa a réussi sa première grande mobilisation et prouvé que la machine est bien huilée avant le baptême de la nouvelle MP ( Mouvance présidentielle) mardi le 5 avril au stade Vélodrome de Kintambo.

Justement concernant cette sortie au stade Vélodrome, L’Avenir  publie la liste de 154 partis et personnalités politiques indépendantes qui vont signer la charte de la MP. Le journal constate toutefois que la configuration de la MP n’a pas beaucoup changé par rapport à l’ancienne AMP, à part le RCD-KML de  Mbusa Nyamwisi qui a  préféré attendre la tenue du congrès du parti avant de se prononcer par rapport à son appartenance à la MP.

Le journal se pose également cette pertinente question : que vont devenir l’Udemo et le Palu, étant donné que la MP n’entend pas faire de nouvelles alliances avec quiconque si elle peut seule porter Kabila au pouvoir. Vont-ils négocier avec Kabila avant d’aller aux élections? S’interroge encore L’avenir.

Le front social et académique intéresse le quotidien de l’avenue Lukusa.

Le Phare: le front social en ébullition.  Suspension des cours à l’Unikin

A ce sujet, le journal fait savoir que l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (Apukin) a décidé, au cours de son assemblée tenue samedi dernier dans la capitale, de la suspension des activités académiques au campus de l’Unikin et ce, dès ce lundi 4 avril 2011.

Et pour cause : les professeurs de l’Unikin constatent le non respect  par le gouvernement du protocole d’accord signé en avril 2010. Ce protocole d’accord portait sur deux points importants, à savoir le statut du professeur d’université et le barème salarial. Sur ce deuxième point, l’Apukin relève la mauvaise foi du gouvernement qui s’est contenté de ne libérer de manière irrégulière que la prime de 500 dollars américains.

Mais le quotidien revient sur cette autre information : le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire Léonard Mashako Mamba aurait remis vendredi dernier un chèque au président de l’Apukin, le professeur Kitombele, chèque dont le montant n’a pas été révélé et qui représenterait deux mois de salaire des professeurs. En dépit de ce geste, conclut Le Phare, l’Apukin a décidé d’aller en grève.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner