L’Observateur: crash de Hewa Bora, à quand la publication officielle de la liste de victimes ?

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse du mardi 19 juillet

L’Observateur : crash de Hewa Bora, à quand la publication officielle de la liste de victimes ?

Chaque jour qui passe apporte son lot de mauvaises nouvelles sur le crash d’un avion de Hewa Bora survenu, vendredi 8 juillet, à l’aéroport de Kisangani (Province Orientale), selon L’Observateur. Les noms des personnes qui ont péri dans cet accident sont révélés à compte goutte, se plaint ce quotidien.

C’est dans cette logique que L’Observateur a appris qu’en dehors de la SNEL, la Fecofa, les victimes sont comptées aussi au sein à l’Ogefrem, au FPI…

Le confrère a eu vent que Hewa Bora aurait même ouvert une cellule de crise. Ce qui est une bonne chose. Cependant, « pourquoi la cellule de crise de cette compagnie aérienne comme les directions et ministères concernés par ce grave accident ne publient pas le manifeste de ce vol Hewa Bora avec les noms de passagers ayant pris place à bord ? » s’interroge le quotidien.

Dans sa dernière parution, La Percée indiquait que Martin Kabwelulu, le miinistre a.i. avait annoncé une panoplie de mesures qui étaient censées apporter le calme. Mais c’est au contraire à tout autre chose que l’on assiste.

La consoeur pense qu’on ne peut rien lui reprocher si elle disait « après Mme Laure Marie Kawanda = avant Mme Laure Marie Kawanda», allusion faite à la célèbre phrase du général Jansens dernier commandant belge de la Force Publique, écrit-elle. A l’heure actuelle, La Percée s’attend à ce que Martin Kabwelulu jette l’éponge pour signifier qu’il n’a pas pu corriger les «  erreurs » mises sur le compte de Mme Laure Marie Kawanda.

Le Phare : le transport aérien ayant montré ses limites, le Congo en panne

Ce qu’il faudrait faire, c’est de repenser le chantier des infrastructures, conseille le confrère. Un constat que fait ce journal : au nombre de cinq chantiers de la République annoncés en 2006, les infrastructures de base ont singulièrement intéressé les Congolais. A l’arrivée cependant, force est d’admettre que leur visibilité n’a pas été à la hauteur des espoirs suscités, indique Le Phare.

Certes, l’on a assisté à l’aménagement de quelques grandes artères à Kinshasa et dans certaines villes du pays, mais l’on continue de déplorer le manque des voies de communications entre chefs-lieux des provinces du pays, hormis l’axe Matadi – Kinshasa- Kikwit, et plus grave encore, entre les « capitales » provinciales et les chefs-lieux de districts, de territoires et de secteurs. Voilà la panne constatée par le quotidien.

Les journaux parus ce matin consacrent leurs pages aux élections avec les préparatifs qui vont bon train

D’abord cette information du Phare, selon laquelle une délégation américaine  s’informe à l’UDPS du processus électoral en RDC. D’après le confrère proche de l’Opposition, il s’agit des deux ONG américaines qui se sont entretenues avec les membres  de l’UDPS. Mais, la délégation américaine s’est montrée très réservée devant les stylos, micros et caméras, souligne le journal.

Seul, le président de l’ONG «The International Republican Institute», a expliqué l’intérêt qu’ils ont à suivre et à s’informer sur le processus électoral dans notre pays et à voir la RDC réussir les élections.

La Prospérité constate en manchette, qu’à l’issue de son premier congrès La Solidarité congolaise pour le développement (Scode) confirme à nouveau le mariage entre Jean-Claude Muyambo et Joseph Kabila.

Sociétaire de la Majorité Présidentielle, indique la consœur, la Scode ne jure que sur la réélection de Joseph Kabila, à la prochaine présidentielle. En amont, ce parti politique réaffirme sa volonté d’accompagner le processus électoral dont le calendrier des activités est déjà appliqué par la Ceni.

L’Observateur relaye les explications de Jean-Claude Muyambo sur le choix de Joseph Kabila : « Je pense que chacun est libre de choisir qui il veut. Nous avons estimé qu’on pourrait encore lui donner une chance pour qu’il puisse terminer ses chantiers » dixit le président de la Scode.

Du côté de l’Opposition, c’est encore une fois Etienne Tshisekedi qui fait la Une avec une interview que publient Le Phare et L’Avenir dans leurs éditions de ce matin.

Pour L’Avenir, les déclarations du leader de l’UDPS méritent d’être étudiée dans tous les laboratoires qui travaillent pour les élections apaisées. Des contrevérités historiques, des déclarations vides,… Tout est présent dans cette interview, selon ce quotidien qui promet d’y revenir avec ses analyses. Cependant, il se pose la question de savoir si ce n’est-ce pas une préparation de l’opinion à la contestation.

En  revanche, Le Phare fait une autre analyse. Pour ce quotidien, « E. Tshisekedi chef de l’Etat, trois priorités l’attendent : 1. moraliser les Congolais; 2. restaurer la sécurité; 3. améliorer le bien-être social.

Son état de santé, la motivation de sa candidature, son bras de fer avec le président Mobutu, l’opposition à Laurent-Désiré et à Joseph Kabila, le thème de campagne du candidat Tshisekedi, les relations avec Vital Kamerhe sont parmi les sujets évoqués. Et le confrère termine avec cette phrase : «La victoire de M. Kabila à l’élection présidentielle est une hypothèse impossible!»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner