La Prospérité : tous mobilisés pour le 2ème congrès, cadres et militants du PPRD ce vendredi au Stade des Martyrs !

De gauche à droite, les cadres du PPRD Norbert Katintima,  Léornad Mashako, Philomène Omatuku, Marie-Ange Lukiana et Adolphe Lumanu, lors de la signature de la charte de la Majorité Présidentielle à Kinshasa, le 02/04/2011. Radio Okapi/Ph. John BompengoDe gauche à droite, les cadres du PPRD Norbert Katintima, Léornad Mashako, Philomène Omatuku, Marie-Ange Lukiana et Adolphe Lumanu, lors de la signature de la charte de la Majorité Présidentielle à Kinshasa, le 02/04/2011. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

De gauche à droite, les cadres du PPRD Norbert Katintima, Léornad Mashako, Philomène Omatuku, Marie-Ange Lukiana et Adolphe Lumanu, lors de la signature de la charte de la Majorité Présidentielle à Kinshasa, le 02/04/2011. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse de jeudi 18 août 2011

La Prospérité : tous mobilisés pour le 2ème congrès, cadres et militants du PPRD ce vendredi au Stade des Martyrs !

La réélection de Joseph Kabila pour un nouveau mandat de 5 ans, mais aussi l’obtention de la majorité absolue des députés à la représentation nationale. Tels sont les priorités cardinales de ce congrès du parti présidentiel pour les élections de novembre 2011.

L’Avenir note à propos de ce congrès qu’il s’agit à la fois d’une activité normale et d’un moment de tous les enjeux car chaque parti politique digne de ce nom saisit l’opportunité afin de définir le rôle des uns et des autres, faire l’autocritique de son action et envisager les perspectives d’évolution. Mais, avertit L’Avenir, le congrès du PPRD n’est pas comme les autres, car il vise à poursuivre l’action dans le sens de la pacification, de la réunification et de la reconstruction et la modernisation du pays.

Le Phare : de nouvelles stratégies pour faire élire Kabila

Le Phare indique que le secrétaire national en charge de la communication et des média a indiqué que des avancées enregistrées dans la démocratie ont favorisé l’exercice de la liberté d’expression, plus particulièrement, celle de la presse. Ce qui a, quant à lui, rendu remarquable le rôle incontestable et incontournable de la presse, plus sollicitée aujourd’hui qu’il y a une quinzaine d’années, en vue d’accompagner le processus démocratique en RDC.

La presse kinoise commente aussi le dernier communiqué de la Ceniqui interdit les acteurs politiques de se livrer dans la pré campagne électorale. Pour L’Avenir,La Ceni rappelle les acteurs politiques à l’ordre, lorsqu’il les demande d’attendre la date du 28 octobre, date prévue pour la campagne électorale.

Pour Le Phare,la Ceni cherche tout simplement à «tuer» le débat démocratique, qui n’a pas besoin de temps ni d’espace pour sa libre expression.

Le quotidien proche de l’opposition demande àla Cenide ne pas réinventer la roue, car, le peuple congolais, qui ne vit pas en vase clos, voit ce qui se passe ailleurs, notamment en France et aux Etats-Unis, où les présidents sortants Nicolas Sarkozy et Barak Obama d’une part, et les prétendants à leur succession d’autre part, battent déjà campagne alors que les élections présidentielles ne vont intervenir qu’en mai et novembre 2012, soutient le quotidien. Personne ne cache ses ambitions de réaliser le doublé ou de provoquer le changement de gouvernance.

Le Potentiel : en adhérant à la Convention Montego Bay, La RDC en droit de récupérer son pétrole

Le Sénat congolais a adopté, lors de sa plénière de mercredi 17 août, le projet de loi portant adhésion dela Républiquedémocratique du Congo à l’Accord sur l’application dela Partie XIdela Conventionde Montego Bay sur le droit de la mer.

C’était un exercice indispensable, indique ce journal, pour prétendre à la gestion de la zone, c’est-à-dire les espaces maritimes et les ressources considérées comme patrimoine commun de l’humanité. D’où la précision du confrère selon laquelle le ciel est en train de s’éclaircir autour de la gestion des ressources du Plateau continental.

Le Phare : les fondements de Mobile Banking prennent racine en RD Congo

Le Phare constate que dans le cadre de règlement des transactions aussi bien financières que commerciales,la RDCest demeurée en reste, avec son faible taux de bancarisation sur l’ensemble du territoire national. La population disposant d’un compte bancaire est encore de 3 %, et la pénétration de la téléphonie cellulaire ne se situe qu’à 23 %, rappelle le journal.

Et donc, selon Le Phare, ce vaste projet de modernisation des systèmes et moyens de paiement s’articule autour de trois axes. Le quotidien soutient que grâce au Mobile Banking, il sera question de mettre en réseau électronique et au sein d’une plate-forme, les banques, afin d’assurer rapidement et efficacement les paiements électroniques, ainsi que toutes les opérations liées à ces transactions.

Sur le plan sécuritaire, c’est encore Le Phare qui rapporte qu’au Sud Kivu, «les FARDC continuent à jouer aux abonnés absents à Shabunda». Le confrère s’alarme du fait que depuis que les FARDC ont disparu de Shabunda, le territoire est pratiquement livré aux forces négatives comme les Forces démocratiques pour la  libération du Rwanda (FDLR). Seuls, les casques bleus continuent à protéger la cité et ses habitants.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner