Le Potentiel : le commandant de l’AFRICOM visite le centre supérieur militaire de Kinshasa

center,]Revue de presse de vendredi 19 août 2011 

Le Potentiel : le commandant de l’AFRICOM visite le centre supérieur militaire

C’était jeudi 18 août à Kinshasa. Une visite éclair qui lui a permis de palper du doigt les réalités de ce centre de formation des officiers des Forces armées dela RDC. Cettevisite que vient d’effectuer le général Carter Ham est la première du genre en RDC, depuis sa nomination le 9 mars 2011, note le journal.

Le Potentiel explique aussi qu’à la demande du gouvernement de la RDC, l’AFRICOM participe, depuis son avènement au pays, à des engagements militaires avec les FARDC. La réforme du secteur de la sécurité et la professionnalisation de l’armée nationale congolaise sont parmi les domaines principaux sur lesquels est axé l’engagement de l’AFRICOM au Congo-Kinshasa.

L’Avenir : loi Dodd-Frank, la nécessité d’agir en toute urgence»

L’Avenir rappelle d’abord que la loi Dodd-Frank, adoptée aux Etats-Unis en juillet 2010 constitue une initiative sans précédent dont l’objectif est d’éliminer une source majeure de financement des groupes armés actifs dans la région, notamment l’armée congolaise.

Pour le quotidien, le simple fait d’exclure les armes des chaînes d’approvisionnement qui alimentent le marché de l’électronique ne permettra pas de résoudre un conflit perpétué par différents griefs. La nécessité d’agir résiderait donc, dans la mise en application de cette loi, car, soutient le L’Avenir, cette initiative est propice à l’instauration d’un commerce de minerais libre de conflit répondant aux normes internationales de diligence raisonnable et à même d’encourager un développement économique pacifique dans la région.

Le Potentiel : dépôt des candidature, les dates sont connues

Le Potentiel note que le dépôt des candidatures intervient après quatorze jours de retard. «Comment la Ceniva-t-elle rattraper ce gâchis sans risque de bâcler le travail», s’interroge le Potentiel qui précise que c’est un grand défi à relever aussi longtemps qu’il subsiste d’autres préalables.

Le Phare indique la période de dépôt des candidatures va du 18 août au 15 septembre 2011. L’occasion aidant,  ajoute le journal, la Ceni a aussi mis à jour un chronogramme précis du déroulement des scrutins jumelés du 28 novembre. Cependant, Le Phare note que les dates pour les élections provinciales et les élections de base restent maintenues et n’ont pas subi de modification.

La Prospérité se réjouit du fait que désormais, les portes dela Commission électorale nationale indépendante sont grandement ouvertes pour le dépôt des candidatures tant à la présidentielle qu’aux législatives. Et donc, précise la consœur, Kabila, Tshisekedi, Kamerhe, Bemba et, avec eux, tous les candidats à la présidentielle et aux législatives nationales sont priés de retirer les formulaires et de déposer leurs candidatures, pour traitement.

Entre-temps, L’Avenir fait remarquer qu’à la veille des échéances électorales de 2011, il se dessine deux camps, dont l’un se réclamant toujours de la coalition majoritaire et l’autre de la coalition oppositionnelle. En cette fin de la législature, tous les compteurs sont à zéro, soutient le quotidien, proche du pouvoir. Lorsque la campagne électorale va commencer, les différents acteurs politiques devront s’interdire de verser dans des injures faciles, insiste-t-il.

La Prospérité : présidentielle 2011, Azarias Ruberwa invite l’opposition à la discipline !

La consœur reprend un extrait du discours de l’ancien vice-président de la Républiqueen charge de la sécurité, lors du congrès de son parti le Rassemblement des Congolais pour la démocratie (RCD) à Kinshasa : « Si nous voulons aller loin, nous devons laisser tomber nos petites ambitions». La Prospérité soutient que c’est un conseil qui va droit aux autres leaders des partis politiques.

Dans la même perspective, Le Phare indique que Le RCD est « pour une seule candidature de l’opposition contre Joseph Kabila». C’est la première résolution du congrès de ce parti, compte tenu du fait que l’une des conséquences de la révision constitutionnelle a ramené à un tour l’élection présidentielle, le congrès encourage l’opposition « à arrêter une seule candidature, ce qui contribuera à renforcer la démocratie ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner