L’Avenir : un fossé sépare les deux tendances de l’opposition

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse de lundi 29 août

L’Avenir : un fossé sépare les deux tendances de l’opposition»

L’Avenir épingle en manchette l’actualité de l’opposition en rapport avec les élections et constate qu’à quelques mois des élections générales, on ne comprend pas à quel jeu joue l’opposition politique congolaise. Le quotidien regrette qu’à l’approche de la date de clôture de dépôt des candidatures des écarts se creusent entre les différentes tendances de l’opposition politique au risque de faire accréditer la thèse selon laquelle l’opposition fait le lit de l’actuel majorité au pouvoir.

Entre-temps, La Prospérité et Le Phare annoncent en manchette le dépôt de la candidature d’Etienne Tshisekedi dépose le 5 septembre. Tous les militants de l’UDPS se mobilisent déjà, à cet effet, pour accompagner, le jour-J, le lider maximo au bureau de réception et de traitement des candidatures dela Ceni à Kinshasa/Gombe.

Le Phare précise que la veille, le Dimanche 4 septembre au stade des Martyrs, ce sera l’investiture de Tshisekedi comme «candidat commun» de l’Opposition.

Par ailleurs, L’Observateur rapporte quela Ceni modifie le cycle électoral. Le quotidien constate que la clôture du dépôt des candidatures est prolongée jusqu’au 11 septembre. La décision est tombée, vendredi 26 août, à l’issue de la réunion entre les présidents des 2 chambres du parlement et le président dela Ceni.

Cette modification est à mettre à l’actif de la motion du sénateur Moïse Nyarugabo qui a soutenu que la présente session extraordinaire se termine à la veille de la date initiale de clôture du dépôt des candidatures fixée au 5 septembre prochain.

Les parlementaires bloqués à la session extraordinaire risquent de ne pas avoir le temps nécessaire  pour regagner leurs fiefs électoraux pour y déposer leurs candidatures.

La Prospérité rapporte que le parti pour l’action (PA) de Kin-Kiey Mulumba a clôturé son congrès à Masimanimba, et son président, Kin-Kiey Mulumba aligne 72 candidats aux élections. Selon la consœur qui reprend l’essentiel de ce congrès, le Parti pour l’Action s’inscrit dans la logique d’une coalition qui tienne réellement compte des aspirations du peuple congolais.

Le Parti pour l’Action ne présente pas de candidat à la présidentielle de 2011 et attend le scrutin de 2016.

L’Observateur : «Les journalistes pour la déchéance d’Yves Kisombe»

L’Observateur revient sur la marche organisée, vendredi 26 août à Kinshasa, par les journalistes qui réclament la déchéance du député national Yves Kisombe. Une action que les professionnels de médias menée ont mené pour « exprimer leur ras-le-bol contre l’indélicatesse d’un homme politique qui a dépassé les bornes dans son comportement. »

Pour Le Potentiel, la marche de colère a connu une réussite totale, du fait de la mobilisation. Cependant, au Palais du peuple, note le confrère, les journalistes se sont d’abord butés à la barrière de la police anti-émeute commandée par le colonel Kanyama lui-même.

A certains moments, Le Potentiel a craint le pire, du fait que les agents de l’ordre menaçaient parfois cette marée humaine qui voulait rencontrer le président de l’Assemblée nationale en personne.

De son côté, L’Avenir rapporte qu’après un long moment de pression et d’actions tapageuses au hall du Palais du peuple, les journalistes ont été reçus par Evariste Boshab en la salle des Congrès. Malheureusement, non contents de la réponse que leur a réservée Evariste Boshab, les journalistes ont quitté la salle laissant ainsi le président de la chambre basse du Parlement entrain de parler.

Ce qui explique ce titre de L’Observateur : «Boshab a déçu» pour avoir dit qu’«il appartient à la Cour suprême de justice d’entamer la procédure avant de l’en informer» au cas où il faudrait déchoir le député accusé.

Le confrère s’indigne du fait qu’Evariste Boshab a perdu son calme, et croyant se trouver devant ses étudiants, le président de l’Assemblée nationale  s’est mis à donner des leçons de journalisme aux professionnels des médias. «Vous devez apprendre à exercer votre métier, c’est-à-dire informer les gens», a déclaré Boshab aux journalistes qu’il accuse de se comporter comme des politiques et d’être manipulés.

Le Phare aborde un autre volet de ce qu’il convient désormais d’appeler « Affaire Yves Kisombe » et annonce que le dossier est déjà sur la table du Procureur général dela République.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner