L'Avenir : plus de 20 000 candidats à la députation nationale

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse de lundi 26 septembre

L’Avenir: plus de 20 000 candidats à la députation nationale

L’Avenir s’étonne qu’à 63 jours de la présidentielle et des législatives, jamais l’on n’a enregistré pareil score. Un score imputable, selon le journal, aux faiblesses aussi bien de la démocratie d’ailleurs qu’aux stratégies de se constituer, coûte que coûte, une majorité parlementaire.

Pour L’observateur qui s’indigne de la même façon que L’Avenir, avec un chiffre aussi élevé, nous allons, à l’issue de ces élections, assister à un concert de grincements de dents.

Tout simplement parce qu’il y aura plus des perdants que des gagnants. Voilà pourquoi le confrère pose la question dans son éditorial de savoir si être député, ça paie et ça valorise.

L’Observateur fait quand même une observation pertinente : c’est réconfortant d’un côté que des êtres humains encore en vie veuillent aspirer à un mieux être.

C’est moins réconfortant cependant quand on pense que beaucoup entrent en politique pour y faire une carrière professionnelle.

L’Eglise catholique s’implique dans le processus électoral avec 30 mille observateurs qui sont déjà disponibles. C’est ce que rapporte Le Potentiel à la une.

Selon la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dont le confrère fait écho, les élections ne seront « pacifiques » que si elles sont « crédibles ». C’est pourquoi cette institution catholique lance une campagne d’éducation civique et électorale.

L’Avenir indique que le thème de cette campagne est “Elections dans la paix et pour le développement”. Selon le confrère, cette action de l’église Catholique touche tous les Congolais sans distinction, sans discrimination.

En rapport avec le Forum d’Addis-Abeba sur la paix en RDC qui s’ouvre aujourd’hui, En Ethiopie, Le Potentiel rapporte que ces travaux sont organisés par l’IPSS de l’Université d’Addis- Abeba à l’attention des acteurs politiques congolais.

Parmi les réactions sur ce forum, il ya celle du candidat Kakese Malela qui invite les acteurs politiques de son pays à prendre, eux-mêmes, le destin du Congo en mains, au lieu de toujours recourir au concours des autres.

Pour sa part, La Prospérité rapporte que le Dr Kakese Malela déplore l’immaturité à vouloir traiter le dossier congolais ailleurs. Ferme dans sa déclaration, indique le quotidien, le Dr Kakese regrette que des faits majeurs soient autant banalisés par les dirigeants actuels alors que la réalité sur terrain prouve le contraire.

Le Phare dans son édition de ce matin revient sur l’audit du serveur de la Ceni.

Le confrère indique que Ngoy Mulunda rallume le feu, tout simplement parce qu’aux dernières nouvelles, Daniel Ngoy Mulunda pose comme préalable à l’accès de ses « partenaires » au serveur central, la présence des délégués de la famille politique du Chef de l’Etat.

Pourtant, insiste le journal, tout le monde sait que dans ce camp politique, on ne manifeste aucun empressement à « auditer » ce centre névralgique de traitement des données préélectorales et électorales.

Enfin, sur le plan diplomatique, L’Observateur rapporte que le Sud-Soudan ouvre son ambassade à Kinshasa, deux mois seulement après son accession à l’indépendance.

Selon le confrère, c’est dans les tous prochains jours que le gouvernement de Juba enverra un nouvel ambassadeur à Kinshasa.

A L’Observateur d’ajouter que le président du Soudan du Sud a déclaré que la RDC était  un partenaire commercial et sécuritaire incontournable pour le développement du Sud Soudan.

Par conséquent, il souhaiterait développer des relations de coopérations bilatérales et commerciales avec la RDC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner