La Prospérité : «Après les élections, Congolais: attendez les résultats !»

Début de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDébut de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Début de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de mercredi 30 novembre 2011

Dans sa parution de ce matin, La Prospérité invite les électeurs congolais à prendre leur mal en patience et d’attendre que les résultats des urnes soient compilés et publiés par la Ceni, « la seule instance constitutionnellement habilitée à livrer officiellement les secrets des urnes ».

Selon ce quotidien, les spéculations observées sur le marché qui, d’une manière ou d’une autre, font d’un tel candidat ou d’un tel autre gagnant ou perdant, relèvent d’un exercice dangereux, estime ce quotidien.

Dans son éditorial de ce matin, L’Observateur indique qu’après avoir connu tant de tribulations et de turbulences,la RDC ne mérite plus de passer encore par des tueries et des massacres sur fond de rivalité politique, au risque de compromettre la poursuite du processus. Pour ce faire, avertit le confrère, la justice congolaise doit lancer des signaux clairs pour dissuader, et éventuellement sanctionner les auteurs des actes répréhensibles.

Entre-temps, pour l’organisation des élections de 2011, L’Avenir rapporte que c’est la promesse tenue par Joseph Kabila, en dépit de quelques ratés. Selon le confrère, ces deuxièmes élections viennent confirmer la rupture avec la spirale de la violence et de l’insécurité qui ont caractérisé la RDC ces dernières années.

De son côté, Le Phare constate que La Ceni confirme un bon déroulement des élections. Le président de cette institution l’a déclaré, mardi 29 novembre à Kinshasa, au lendemain des élections présidentielle et législatives. Avec un taux d’ouverture des bureaux de vote de 99.2%,  note Le Phare, les opérations de vote sur toute l’étendue du pays vont se clôturer ce mercredi.

Concernant la présidentielle, Le Potentiel rapporte que trois candidats, dont l’opposant et président du Sénat Léon Kengo, ont exigé mardi «l’invalidation» des scrutins présidentiel et législatif de lundi, dénonçant des «manquements et irrégularités».

Hormis Kengo wa Dondo, il y a aussi Antipas Mbusa Nyamwisi et Adam Bombole. Ces candidats, explique le journal, dénoncent également «l’utilisation des moyens de l’Etat par le candidat Kabila», la non ouverture des bureaux de vote, l’insuffisance de bulletins «provoquant artificiellement une baisse du taux de participation» et des dépouillements «à huis clos après le refus d’admettre la présence des témoins de l’opposition» lors du dépouillement dans plusieurs bureaux. Une requête que le président dela Ceni a rejetée.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner