La Tempête des tropiques: « Crise de légitimité en RDC : la Cenco se prononce ce mercredi »

Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.

Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.

Revue de presse kinoise du mardi 10 janvier 2012

Réunie depuis lundi 9 janvier en assemblée générale extraordinaire, écrit la Tempête des tropiques, la Conférence épiscopale nationale du Congo rendra ses conclusions demain mercredi. 

A cette occasion, annonce le quotidien, la Cenco prendra aussi position face à la crise politique qui sévit au pays après les élections bâclées du 28 novembre dernier.

Titrant à la une sur le même sujet, Le Potentiel note: Etat – Eglise : le choc frontal !

«Ce n’est pas encore l’épreuve de force entre l’Etat et l’Eglise catholique. Mais c’est comme si c’était déjà cela, tant les relations sont tendues entre les deux parties», analyse le confrère qui indique que la pomme de discorde demeure sans conteste la recherche de la vérité autour des élections de novembre 2011.

Selon le Potentiel, les prochains jours s’annoncent déterminants entre les deux parties si jamais elles campaient sur leur position.

«Le choc frontal est inévitable», écrit encore le journal qui fait remarquer que ces passes d’armes entre Eglise catholique et Pouvoir ne datent d’aujourd’hui.

Le Potentiel rappelle:

«Aux temps forts de la IIème République, le Maréchal Mobutu a eu maille à partir avec le Cardinal Malula. Si la pomme de discorde était apparemment la politique de recours à l’authenticité, l’Eglise catholique s’accrochait au «bien- être de la population, par une politique de vérité».

Aux temps forts de la Conférence nationale souveraine, l’Eglise catholique s’était également mise en exergue. La date du 16 février 1992 est entrée dans l’histoire tant elle marque l’une des étapes importantes du processus de la démocratie avec la «Marche des chrétiens».»

Forum des As interpelle les protagonistes et titre:

«Bras de fer Eglise catholique-pouvoir: les 2 camps appelés à privilégier l’intérêt national».

Pour le journal, cette crise ne profite ni à Joseph Kabila, ni à l’Eglise catholique.

«Si l’option est de rééditer le 16 février 92, allusion faite à la marche des chrétiens, cela signifie que  la population va descendre dans les rues et c’est cette même population qui sera victime», analyse Forum des As.

Dans la situation actuelle, poursuit le journal, si l’église maintient sa position, elle aliène  une partie de l’opinion dans la mesure où dans le camp accusé, on trouve également des fidèles catholiques.

De l’économie à la une du Phare:

«TVA : toutes les ventes, les importations et les prestation de services ne sont pas imposées »

Le journal note que la Direction générale des impôts (DGI) se trouve présentement dans une campagne d’explication dela Taxesur la valeur ajoutée (TVA) auprès des consommateurs.

Et pour alléger la misère de la ménagère, écrit le quotidien, le gouvernement a ajouté à la liste des produits exonérés: le pain, la farine de froment, le lait, les aliments pour bébé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner