La Prospérité: « Législatives 2011 : le PPRD et l’UDPS en tête ! »

Des témoins des candidats devant les urnes le 28/11/2011 dans un bureau de vote au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDes témoins des candidats devant les urnes le 28/11/2011 dans un bureau de vote au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des témoins des candidats devant les urnes le 28/11/2011 dans un bureau de vote au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du lundi 30 janvier 2012

« C’est finalement connu. Le PPRD s’impose comme la première force en terme de poids politique à l’Assemblée Nationale au regard de ses élus, soit 57 jusque-là, selon la publication des résultats provisoires partiels des législatives 2011 », écrit la Prospérité.

« S’il [le PPRD] n’arrive pas à rafler la majorité absolue, à lui seul, poursuit le journal, il aura néanmoins à composer avec d’autres partis pour former la majorité ».

Le quotidien renseigne que l’UDPS d’Etienne Tshisekedi vient en deuxième position avec 34 élus, suivi du PPPD et du MSR qui comptent respectivement 27 et 25 députés.

La Prospérité qui note que le MLC (19 élus) et le Palu (16 élus) font «un bond à reculons» et se placent respectivement à la cinquième et sixième place, indique que l’UNC de Vital Kamerhe fait une entrée encourageante dans le trio de tête des partis de l’opposition à l’Assemblée nationale.

La publication des résultats partiels des législatives fait aussi la une de l’Observateur« Majorité inchangée, candidats traduits en justice… ».

Le journal révèle que selon le président de la Ceni, cette institution a décidé de déférer devant la Cour suprême de justice, les candidats qui s’étaient illustrés par des actes de violence dont Jean-Claude baende, actuel gouverneur de la province l’Equateur, les députés Delly Sesanga, Gape Monoko, Fidèle Likinda et Beya Jean.

« Il en est de même pour des agents de la Ceni soupçonnés d’actes de corruption de la part des candidats », écrit le confrère.

Un autre titre à lire dans l’Observateur de ce matin: « Etienne Tshisekedi et Jacquemain Shabani : quelles profondes méconnaissances des Congolais ? ».

Faisant allusion à l’appel du président de l’UDPS à la grève générale dès ce lundi 30 janvier, le journal explique que la tare d’être déboussolé par les événements caractérise l’UDPS.

Selon le confrère, les Congolais n’iront pas en grève générale pour des multiples raisons connues de tous : « la grève est assimilée à un suicide ».

Le journal écrit :

« Toutes les corporations professionnelles en savent quelque chose, dans le public, le privé ou l’informel. Tout le monde bute à une seule question : « Pendant que je fais la grève, qui prendra soin de ma famille ? ». »

Pour l’Observateur, l’UDPS ne peut donc pas échapper, à l’analyse la plus sereine, « d’être en déphasage total avec la réalité sociale et la mentalité des Congolais ».

De son coté le Potentiel titre: « Assemblée nationale, Primature, Gouvernement : la chasse aux postes ».

Le quotidien constate que la chasse aux postes est déjà ouverte depuis qu’à l’horizon se profile la nouvelle configuration politique après la proclamation partielle des résultats des législatives par la Ceni.

« Ce n’est pas encore de l’empoignade. Mais c’est comme si c’était déjà cela tant cette effervescence politique au sein de la mouvance présidentielle nous rappelle ce climat que l’on a vécu avant, pendant et après les élections », analyse le journal avant de conclure :

« Au sein de la Mouvance présidentielle, l’heure est à des grandes manœuvres et aux grands calculs politiques. »

Un autre titre à retrouver dans le Potentiel de ce matin: « TVA : la FEC sollicite le report pour 2013»

Le journal rapporte quela Fédérationdes entreprises du Congo (FEC) a demandé, le jeudi 26 janvier 2012, le report en 2013 de l’application dela Taxesur la valeur ajoutée (TVA) qui suscite encore des préoccupations mettant à mal son application dans le contexte socioéconomique et financier du moment.

Selon le Potentiel, le patronat congolais a justifié sa demande par le souci de sauvegarder les intérêts de ses membres et de la nation sans pour autant perturber la bonne marche de l’économie nationale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner