La Tempête de tropiques: « Un neveu du cardinal Laurent Monsengwo assassiné à Johannesburg »

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse de lundi 27 février 2012

Le journal se demande s’il s’agit d’un crime crapuleux ou d’un assassinat politique. Christian Monsengwo a été tué par balles le week-end dernier près de son domicile, explique le quotidien. Selon plusieurs analystes, cet acte lâche serait l’œuvre des ennemis de la démocratie en RD Congo. Avec pour objectif : intimider l’archevêque de Kinshasa au regard de ses prises de positions par rapport au processus électoral en cours.

Dans le même registre Le Potentiel indique que Moïse Katumbi a été attaqué vendredi 24 février à Bruxelles.
Le journal rapporte que trois jeunes Congolais de la diaspora, apparemment illuminés, ont tenté vendredi soir d’user des voies de fait sur la personne de Moïse Katumbi Chapwe, gouverneur du Katanga. Le président du TP Mazembe de Lubumbashi, poursuit le Potentiel, a échappé au lynchage grâce à la vivacité de sa garde rapprochée qui a aussitôt mis en déroute les assaillants.

Forum des As: « Le PPRD et alliés disent non au dialogue »

Fort de 148 députés réunis au centre Nganda, le week-end dernier, le PPRD (Parti présidentiel) et alliés disent non au dialogue politique, annonce Forum des As. Le journal rapporte les propos de Evariste Boshab : « La première attitude à adopter consiste à ne pas se laisser distraire par les marchands d’illusions qui réclament l’organisation d’un prétendu dialogue, dont le seul objectif serait de vider le processus démocratique de toute sa substance ».

La Prospérité : « Adolphe Muzito et ses Ministres élus restent en place jusqu’à la formation du nouveau gouvernement ! »

La Prospérité aborde la question de la démission des membres du gouvernement élus députés. « Que disent les textes ? A partir de quand il faut exiger la démission des membres du Gouvernement élus ? », s’interroge le journal.

Et le quotidien d’indiquer que le compte à rebours commence pour tout membre du gouvernement ou sénateur élu lorsque leur mandat aura été validé. Encore qu’il faudra savoir qu’un délai de huit jours francs leur est accordé pour faire le choix.

La Prospérité qui souligne que c’est seulement en ce moment là que l’exigence de la démission devient pressante.

« Et dans le cas de figure actuel où le Premier ministre est élu, il lui appartiendra de démissionner et, avec lui, toute l’architecture gouvernementale. Mais encore faut-il que tous ces membres du gouvernement élus députés choisissent entre rester au gouvernement, même pour quelques jours, et laisser la députation nationale à leurs suppléants. Libre à eux, d’examiner toutes ces possibilités et de faire le choix qui leur convient le mieux et à temps », a précisé La Prospérité.

Le Potentiel: « La crise post-électorale congolaise divise l’Occident »

Le journal rapporte que deux blocs, deux théories sont en discussions dans les milieux des officiels occidentaux pour la résolution de l’équation postélectorale congolaise. « Une situation qui risque de coûter cher à la RDC toujours face à des intérêts divergents », selon le quotidien.

« Chacun dispose d’un schéma de sortie de crise en République démocratique du Congo. Des pays amis, à travers leurs représentations à Kinshasa, rivalisent d’ardeur dans l’élaboration des propositions susceptibles de conduire à l’apaisement. Rien d’étonnant dans la mesure où le monde est devenu un village planétaire », souligne le journal qui constate que « malheureusement, les politiciens congolais qui maîtrisent encore cette donne se plaisent à ouvrir des brèches béantes à l’ingérence extérieure ».

Pour le confrère, ils ont mal géré les élections 2011.  Pendant que les uns se réjouissent, les autres se sont évertués à vider le processus de toute sa substance en le discréditant.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner