Le Phare : « Des violents combats signalés hier à Bunagana entre FARDC et mutins du M23 »

Des soldats des FARDC au Nord-Kivu.

Revue  de presse kinoise du vendredi 6 juillet 2012

La reprise des combats entre militaires congolais et mutins du M23 fait la une de la majorité de journaux parus ce matin à Kinshasa.

Pour le Phare,  la violence était telle que toute la cité de Bunagana s’est vidée de sa population civile.

Les mutins ont vraisemblablement profité de la trêve observée pendant la passation de l’examen d’Etat, note le confrère, pour se renforcer en armes et hommes de troupes.

Le quotidien indique que la reprise des combats à Bunagana constitue la preuve que le régime de Kigali est resté sourd aux critiques et condamnations internationales.

De son coté, La Prospérité titre : « Bunagana : violents combats Fardc-Monusco contre le Rwanda ! ».

Les rumeurs se confirment, écrit la consœur pour qui l’Armée patriotique rwandaise est bien l’instigatrice des conflits armés récurrents à l’Est de la RDC.

Hier, poursuit le quotidien, « quelques-uns de ses éléments auraient été appréhendés, après des violents combats qui ont opposé les FARDC, soutenues par la Monusco, aux troupes rwandaises rangées derrière leurs marionnettes du M23, pour prendre le contrôle de Bunagana ».

La Prospérité fait état d’un bilan de plusieurs blessés dont quelques casques bleus promptement évacués par hélicoptère.

La Tempête des Tropiques se penche, elle, sur le processus électoral, et titre : «Le réaménagement du bureau de la Ceni accepté ».

Au terme d’une plénière tenue mercredi jusque tard dans la nuit, révèle le tabloïd, les députés nationaux ont décidé de suspendre le calendrier électoral publié par Ngoy Mulunda et de procéder à la modification de la loi électorale.

Selon le journal, l’Assemblée nationale a ainsi répondu d’une certaine manière aux revendications de la société civile. Ce qui ne manquera pas de conduire à un réaménagement du bureau de la Ceni, estime la Tempête des Tropiques.

L’éditorial de Forum des As revient sur le discours prononcé par l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC, à l’occasion de la fête de l’indépendance de son pays, le 4 juillet dernier.

Le confrère rapporte que le diplomate américain a prodigué des conseils aux autorités congolaises, leur demandant d’améliorer le climat des affaires. Ceci pour permettre aux investisseurs de venir en RDC pour créer des emplois.

Force est de constater, poursuit l’éditorialiste, que l’amélioration du climat des affaires, on n’en parle encore et toujours dans ce pays. Mais, sur le terrain rien n’est fait.

En lieu et place des investisseurs sérieux, fait remarquer le journal, la RDC a coutume de recevoir plutôt des spéculateurs, des gens « qui viennent sans capitale, parfois même sans chaussette, et qui font facilement fortune sur le dos des Congolais ».

« Ce sont des spéculateurs qui s’appuient sur un environnement toujours marqué par la corruption, la bureaucratie, l’inflation, les taxes, voire pire », tranche le confrère.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner