La Prospérité: Election du Porte-parole de l’Opposition: Echec d’un coup de force au Palais du Peuple !

Des députés lors de l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale congolaise le 12/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de jeudi 19 juillet 2012.

La Prospérité: Election du Porte-parole de l’Opposition
Echec d’un coup de force au Palais du Peuple ! 

Une ambiance électrique a régné mercredi 18 juillet 2012, au Palais du peuple. A la base, un groupe, minoritaire, de Députés de l’Opposition, non autrement identifié, a tenté désespérément d’organiser un simulacre d’élection du Porte-parole. La Prospérité renseigne que tout serait parti d’un texto, convoquant, de façon tout à fait insolite, une élection du Porte-parole, au moment où les deux Chambres du Parlement vont en vacances. «Bonjour Honorable. Demain mercredi 18 juillet à 10h désignation du porte-parole de l’opposition. Salle des spectacles. Présence vivement importante. Signé : Hon. Lumeya, Rapporteur». C’est le libellé du mystérieux texto envoyé aux élus de l’opposition dans la nuit de mardi à mercredi 18 juillet. Pourtant, tous n’ont pas communié à l’idée de la désignation du porte-parole de l’opposition. Du coup, la convocation paraît insolite.

Les députés de l’opposition trouvés sur place, divisés par ailleurs, se sont exprimés sur cette situation et le Quotidien reprend leurs propos : «Ça ne se passe pas comme ça. Nous sommes des gens organisés, nous ne pouvons pas verser dans l’anarchie. Nul ne peut convoquer une séance élective du Porte-parole si ce n’est l’autorité reconnue à cet effet, à savoir, les Présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale», a tempêté José Makila, Président a.i du Groupe parlementaire LDC.

« C’est clair que nous sommes partis pour la session de septembre. Nous ne devons pas être pressés, nous sommes un parti républicain, nous devons faire les choses dans les règles de l’art », ajoute pour sa part le MLC Busa Jean-Lucien. « Il n’est pas question de tenir une réunion totalement irrégulière. Nous devons respecter la légalité », vocifèrent les élus UDPS. Et, à Vuemba de renchérir : « Cette tentative de coup de force a lamentablement échoué. Je saisis cette occasion pour réaffirmer que par respect des principes démocratiques, le poste de Porte-parole de l’opposition revient de droit au groupe parlementaire UDPS/FAC qui est de loin le groupe le plus important en nombre de Députés parmi les forces de l’opposition».

Autre sujet d’actualité, c’est la situation sécuritaire à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). L’Observateur titre à la une: Rideau sécuritaire contre les mutins M 23 à Goma, D’importants dispositifs militaires de la Monusco autour de la ville.

 Le quotidien renseigne que C’est pour neutraliser toute action des mutins du M23 contre le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Le porte-parole militaire ad intérim de la mission onusienne, Thibaut de Lacoste a précisé surtout que, la situation sécuritaire est restée tendue au Nord Kivu, où les rebelles M 23 gardent toujours le contrôle des localités de Runyoni, Tshanzu, Mbuzi, dans le territoire de Rutshuru depuis plus de deux mois déjà et semblent amorcer des mouvements vers Rutshuru-centre, Masisi, Walikale et Lubero.

Face à l’avancée de cette rébellion, les FARDC continuent de renforcer leurs positions sur le terrain…relève L’Observateur !

La question de la guerre à l’est a même été débattue avec au sommet d’Addis-Abeba, à l’issue duquel Kinshasa et Kigali avaient décidé de mettre sur pied une force internationale neutre. Mais il se pose encore la question de la nécessité d’une telle force d’autant plus que les forces de la Monusco sont déjà déployées en RDC avec près de 18 000 hommes.

Le Phare répond à cette question en reprenant les propos du porte-parole de la Monusco en titrant : Force neutre : la Monusco non concernée.

Le tabloïd écrit : «La Monusco n’est pas impliquée dans la venue de la Force neutre internationale en République Démocratique du Congo», a déclaré le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, en réponse à une question lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies du mercredi 18 juillet 2012. Il ne considère pas la venue de cette force neutre comme un désaveu pour la Monusco parce que selon lui, «le gouvernement congolais reconnaît le travail que la Monusco a mené sur le terrain pour maintenir la paix en RD Congo».

Rappelons que la venue de cette force neutre internationale en Rd Congo découle d’une recommandation prise lors du dernier sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba(Ethiopie). Ce sommet a abordé certains conflits dans les pays africains comme en Rd Congo et au Mali.

S’agissant de la situation sécuritaire dans l’est du pays, selon certaines sources onusiennes, quelques éléments du Mouvement du 23 mars (M 23) continuent de semer le trouble dans le territoire de Rutshuru malgré les efforts fournis par la force de la Monusco. D’après certains confrères, le M23 commencerait même à changer les noms de certaines localités à l’Est du pays, poursuit le confrère.

Procès Chebeya, Le Potentiel rapporte qu’: la Haut-commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU interpelle le gouvernement.

Navi Pillay a fait mardi une déclaration concernant la tenue du procès en appel sur l’assassinat en juin 2010 de Floribert Chebeya Bahizire. Elle a exprimé l’espoir que «la conduite de cette affaire reflètera l’engagement du nouveau gouvernement pour l’indépendance du pouvoir judiciaire».

Mme Pillay a demandé que durant le procès en appel sur l’assassinat de Floribert Chebeya Bahizire et la disparition de son chauffeur, Fidèle Bazana Edadi, les standards internationaux d’un procès équitable soient respectés.

Parlant de la Fibre optique, le Journal note qu’ayant pris du retard dans sa réalisation, La fibre optique au point mort.

L’effectivité de la fibre optique est attendue pour le mois de septembre prochain, relève le confrère qui note que Les travaux préalables «se hâtent lentement» à Muanda dans le Bas-Congo, où le Français Alcatel est déjà à l’œuvre. Pour le moment, c’est le temps mort. A cette allure, poursuit Le tabloid, le sommet de la Francophonie surprendra la RDC dans la construction de la station d’atterrage et la mise en place des accessoires. Le doute s’installe… renchérit Le Potentiel !

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner