Le Potentiel : « Est de la RD Congo : confusion et insécurité règnent à Goma »

Vue de la ville de Goma.al

Revue de presse de jeudi 4 octobre 2012

Prendre Goma ? C’est la question que se pose la population du Nord-Kivu qui vit dans la psychose à l’annonce du Mouvement du 23 mars (M23), le 1er octobre, de s’accaparer de la ville de Goma le 12 octobre prochain, comme l’écrit Le Potentiel dans sa Une : « Est de la RD Congo : confusion et insécurité règnent à Goma. »

Mais cette menace ne semble pas être prise au sérieux à Kinshasa, la capitale de la RDC. Plusieurs points vont à l’encontre de cette thèse. En quelques jours, une série d’attaques meurtrières ont touché la ville du Nord-Kivu.

Des attaques attribuées par certains aux soldats de l’armée congolaise par les autres aux rebelles du M23. Et par d’autres encore, à des éléments des FARDC au service du M23. Si la plus grande confusion règne sur l’origine et les motifs de ces attaques, elles fragilisent la ville et accentuent le climat d’insécurité, indique le journal.

Pour ce quotidien, le M23 est militairement capable de prendre la ville de Goma en écrivant dans ses colonnes :

« Militairement, le M23 a les moyens de prendre la ville. Il a fait la preuve de sa supériorité sur les FARDC. Pour autant, est-ce son intérêt ? Je suis sceptique », a dit au Potentiel un observateur occidental en poste à Kinshasa.

« L’écho négatif dans la communauté internationale serait immense. Le M23 se sait observer. Il n’a aucun intérêt à faire l’unanimité contre lui, surtout alors qu’on évoque l’envoi d’une force internationale dans le Kivu », ajoute ce diplomate à la même source.

Par ailleurs, il n’est pas sûr que les rebelles aient les moyens d’administrer cette ville de plus de 400.000 habitants. Ils ont été formés à faire la guerre et non la paix, conclut Le Potentiel.

« La ville de Goma est bien sécurisée », coupe court le porte-parole militaire de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco), le colonel Félix Prosper Basse, cité dans la machette du quotidien L’Observateur.

« Le dispositif sécuritaire de la protection qui a été mis en place à Goma ne va permettre à aucune velléité d’attaque de le transpercer », a réitéré le porte-parole militaire de la mission onusienne. Sans compter que plusieurs patrouilles motorisées quotidiennes sont organisées dans la ville de Goma. Ce que disent les rebelles du M 23 relève purement et simplement de la propagande, estime Félix Prosper Basse dont les propos sont repris dans les lignes de L’Observateur.

Francophonie à Kinshasa, Jour J-8. La Prospérité titre à ce sujet : « Francophonie : les premières délégations arrivent déjà ! »

Kinshasa, Capitale de la RDC vibre déjà au rythme du XIVème Sommet de la Francophonie. Des délégations arrivent en cascade. Des Chefs d’Etat confirment leur arrivée. Outre l’arrivée confirmée du français Hollande, du Tchadien Deby et de beaucoup d’autres, l’Ivoirien Alassane Dramane Ouattara a confirmé sa participation à cette grand-messe francophone, annonce le journal.

La Prospérité écrit que des hommes d’affaires et investisseurs foulent déjà le sol congolais. Selon le quotidien, ces équipes vont prendre part au forum économique qui devra réunir autour d’une même table du côté congolais, les membres de l’ANAPI, de la FEC et d’autres structures patronales et d’investisseurs. Elles permettront à la RDC de présenter aux investisseurs de l’espace francophone, les opportunités d’affaires en RDC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner